Effets comparatifs de deux fertilisants commerciaux et de deux types de biosolides sur la croissance du basilic génois (Ocimum basilicum L.)



Advanced Search

Show simple item record

dc.contributor.author Brouillard, Josyane
dc.date.accessioned 2021-09-13T18:29:24Z
dc.date.available 2021-09-13T18:29:24Z
dc.date.issued 2019
dc.identifier.uri https://eduq.info/xmlui/handle/11515/38173
dc.description Affiche présentée dans le cadre du Colloque de l'ARC, «Pour que la formation de la relève scientifique soit sur toutes les lèvres», dans le cadre du 87e Congrès de l'Acfas, Université du Québec en Outaouais (UQO), Gatineau, le 28 mai 2019. fr
dc.description Le deuxième prix a été décerné à Josyane Brouillard au concours des Prix étudiants 2018-2019 de l'ARC. fr
dc.description.abstract Des biosolides issus du traitement des eaux usées sont utilisés comme engrais d’épandage. Leurs effets positifs sont connus, mais peu d’études ont comparé ces effets selon les types de biosolides et d’engrais commerciaux. Ce projet vise à comparer l’effet fertilisant de deux types de biosolides (E3 et E4) et d’engrais chimique (CHM) et biologique (BIO) sur la croissance du basilic génois (Ocimum basilicum L.). Hypothèses : les plants avec E4 auront une hauteur (HT) similaire à celle des plants avec CHM et ceux-ci seront plus hauts que les plants avec E3 ou BIO, la surface foliaire (SF) présentera les mêmes tendances à la fin de l’expérience, et les témoins négatifs auront des résultats inférieurs à ceux des quatre autres traitements. Dix réplicats par traitement (n=50) ont été testés. La SF a été mesurée au début et à la fin du traitement, et la HT, chaque semaine. Après 5 semaines, les plants avec E3 et E4 affichaient une HT supérieure à celle des témoins (77,9 mm, 76,7 mm et 64,5 mm), mais inférieure à celle des plants avec CHM et BIO (122,6 mm, 157,3 mm). La SF des plants avec BIO était la plus élevée (19 813,3 mm2), suivie de celle des plants avec CHM (7 349,5 mm2). La SF des plants avec E3 (6 011,6 mm2) était plus élevée que celle des plants avec E4 (5 706,9 mm2) et des témoins. Les hypothèses sont donc nulles, sauf en ce qui concerne les témoins, et les effets positifs des deux types de biosolides sur la croissance du basilic génois sont bien présents, surtout pour E3. fr
dc.format.extent 1 fichier PDF fr
dc.format.medium Ressource électronique fr
dc.language.iso fre fr
dc.publisher Cégep de Saint-Laurent fr
dc.title Effets comparatifs de deux fertilisants commerciaux et de deux types de biosolides sur la croissance du basilic génois (Ocimum basilicum L.) fr
dc.type Affiche scientifique fr


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record