Étude de l'activité d'annotation de copies par des enseignants de français du second cycle du secondaire selon deux modalités (écrit/oral)



Advanced Search

Show simple item record

dc.contributor.author Roberge, Julie
dc.date.accessioned 2019-01-09T20:09:18Z
dc.date.available 2019-01-09T20:09:18Z
dc.date.issued 2001
dc.identifier.uri https://eduq.info/xmlui/handle/11515/36351
dc.description Comprend des références bibliographiques fr
dc.description Thèse de doctorat réalisée sous la direction de M. Dominique Guy BRASSART (Université Charles-de-Gaulle Lille III) et Mme Clémence PRÉFONTAINE (Université du Québec à Montréal) fr
dc.description.abstract Cette thèse de doctorat porte sur la construction théorique d’un modèle du processus de correction d’une production écrite scolaire et de sa validation par des observations et des entrevues auprès d’enseignants de français de 4e et 5e secondaire, au Québec. Ce modèle présente la correction selon deux modalités: la correction traditionnelle réalisée en écrivant des commentaires sur la copie de l’élève et une correction plus avant-gardiste qui propose d’enregistrer les commentaires sur une cassette audio. Le chapitre I présente la problématique de cette thèse, liée à l’enseignement et à l’évaluation de l’argumentation selon le programme du ministère de l’Éducation du Québec (MEQ), ainsi que l’objectif de la recherche. Il présente aussi les aspects didactiques de la correction des copies, en donnant une définition de la correction en général et de celle de la correction des écrits plus particulièrement, les distinctions entre l’évaluation sommative et l’évaluation formative, ainsi que la révision, la lecture, l’écriture et la communication orale dans leurs aspects didactiques, c’est-à-dire dans quelle mesure elles sont sollicitées lors de la correction de copies d’élève. Le chapitre II traite de la révision, la lecture, l’écriture et la communication orale sous des aspects théoriques, de façon à éventuellement expliquer la nature de l’acte de corriger. C’est au chapitre III qu’est présenté le modèle théorique du processus de correction d’une production écrite scolaire, à la suite d’explications sur l’utilité des modèles et des caractéristiques de l’approche systémique. Le processus de correction fait appel aux connaissances de l’enseignant, lesquelles donnent lieu à des opérations réalisées pendant le processus de correction et à des décisions pédagogiques prises par l’enseignant. Le chapitre IV présente la méthodologie que nous avons utilisée pour notre recherche: l’observation, l’entrevue semi-dirigée et l’analyse de contenu. C’est aussi dans ce chapitre que nous présentons l’organisation et le déroulement de notre recherche. Le chapitre V présente la description et l’analyse des résultats obtenus lors des rencontres avec les enseignants. Ces résultats ont démontré que notre modèle théorique s’avère pertinent pour refléter le travail de correction effectué par les enseignants. Finalement, le modèle théorique est validé au chapitre VI, à la lumière des résultats de la recherche. fr
dc.format.extent 1 fichier PDF fr
dc.format.medium Ressource électronique fr
dc.language.iso fre fr
dc.publisher Université Lille-III fr
dc.subject Rétroaction fre
dc.subject Correction fre
dc.subject Communication écrite fre
dc.subject Évaluation fre
dc.subject Méthode d'évaluation fre
dc.subject Enregistrement sonore fre
dc.subject Français (Langue) fre
dc.title Étude de l'activité d'annotation de copies par des enseignants de français du second cycle du secondaire selon deux modalités (écrit/oral) fr
dc.type Thèse, mémoire ou essai fr


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record