Une « mauvaise herbe » pour lutter contre le cancer? Étude des propriétés cytotoxiques du latex d'asclépiade de Syrie



Advanced Search

Show simple item record

dc.contributor.author Croteau, Sylvie
dc.date.accessioned 2021-09-13T18:41:17Z
dc.date.available 2021-09-13T18:41:17Z
dc.date.issued 2019
dc.identifier.uri https://eduq.info/xmlui/handle/11515/38176
dc.description Affiche présentée dans le cadre du Colloque de l'ARC, «Pour que la formation de la relève scientifique soit sur toutes les lèvres», dans le cadre du 87e Congrès de l'Acfas, Université du Québec en Outaouais (UQO), Gatineau, le 28 mai 2019. fr
dc.description.abstract Les asclépiades regroupent une centaine de variétés de plantes connues pour la diversité des molécules qu’elles produisent, particulièrement les cardénolides. Des effets inhibiteurs sur la prolifération cellulaire in vitro ont été observés pour une grande variété de lignées cellulaires et de cardénolides. Sachant que l’asclépiade de Syrie est cultivée au Québec (et donc facilement accessible), une purification bio-guidée d’extraits de cette plante est en cours pour y caractériser d’éventuels composés anticancéreux. Un premier fractionnement du latex de la plante par coagulation/précipitation, puis extraction liquide/liquide a révélé que la phase organique inhibe la prolifération des trois lignées testées in vitro (PC-3 [cancer de la prostate], U87-MG [glioblastome] et MDA231 [cancer du sein]), à des doses inférieures à 500 ng/mL. La phase organique a été sous-fractionnée sur colonne de gel de silice. Après regroupement des fractions au profil chromatographique similaire, neuf fractions ont été testées in vitro. Deux fractions sont actives à faible dose et deux le sont à forte dose. L’analyse comparative des fractions actives et inactives par chromatographie liquide-spectrométrie de masse a permis de cibler 13 composés potentiellement cytotoxiques qui sont en cours de purification par chromatographie liquide semi-préparative. Ces composés seront testés in vitro, et les molécules actives seront caractérisées structurellement ainsi que pour leurs propriétés pharmacologiques. fr
dc.format.extent 1 fichier PDF fr
dc.format.medium Ressource électronique fr
dc.language.iso fre fr
dc.publisher Cégep de Granby fr
dc.publisher Université de Sherbrooke (UdeS) fr
dc.title Une « mauvaise herbe » pour lutter contre le cancer? Étude des propriétés cytotoxiques du latex d'asclépiade de Syrie fr
dc.type Affiche scientifique fr


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record